Hit Enter to search or Esc key to close
Blog thumbnail

Pourquoi visiter la Turquie

Pourquoi visiter la Turquie

Blog thumbnail , ,

Japan is an island nation in the Pacific Ocean with dense cities, imperial palaces, mountainous national parks and thousands of shrines and temples.

La Turquie rassemble tout ce qu’il faut en matière de voyage complet : sites historiques, stations balnéaires, villes attirantes, randonnées dans des régions hors du commun, croisières, et ski, en hiver. Ce qui permet de s’y rendre toute l’année pour un weekend, une semaine, ou plus, tant il y a de choses à voir à quelques heures de vol de la France. La barrière de la langue sera vite brisée par l’hospitalité des turcs qui nous considèrent comme des cousins européens. Si vous voulez allier farniente et découverte de sites antiques, la Turquie est faite pour vous !

Ce qu’il faut visiter en Turquie :

Cappadoce: C’est dans cette région que vous trouverez les fameuses cités troglodytes, des villes creusées à même la roche. On découvre de véritables villes souterraines comme celles de Derinkuyu et Kaymaki, ou des villages très typiques des environs tels que Göreme, Pasabagi et ses églises, le très insolite village d’Uchisar, ou bien Urgüp, qui ont tous un passé antique très riche. Vous pouvez séjourner dans l’un d’eux ou à Avanos. Une attraction à faire est de survoler la région en montgolfière et avoir une vue imprenable sur le mont Erciyes qui est l’un des deux volcans qui « créa » la Cappadoce. Pour observer le plus de cheminées de fées (aiguilles de roche), rejoignez la plus grande concentration qui se trouve dans la Vallée de Devrent.

Pamukkale: Ce nom signifie château de coton en turc, et est une station balnéaire de sources d’eau chaude exceptionnelle. Dans la vallée du Méandre, sur les flancs de la montagne, une multitude de piscines naturelles se sont installées là au fil du temps, dans lesquelles se baigner s’avère thérapeutique. L’eau est très claire, et les bains éblouissants de blancheur. Non loin de là, les ruines de l’ancienne cité Hiérapolis se visitent volontiers avec notamment l’amphithéâtre qui pouvaient accueillir autrefois 15 000 personnes.

Simena: La cité plongée sous l’eau est un bijou de l’antiquité dans un décor superbe qu’est celui de la baie de Kékova. Vous pouvez apercevoir les vestiges de cette ville à travers les coques transparentes des bateaux. Dommage que la plongée y soit interdite !

Éphèse: Moins d’une heure suffit pour rejoindre Izmir au site d’Éphèse. C’est ici qu’était bâti le temple d’Artémis, l’une des 7 merveilles du monde, et le site antique possède des vestiges historiques remarquables. À voir absolument : la façade de la bibliothèque Celsius et le grand théâtre qui pouvait accueillir, lui, jusqu’à 25 000 personnes. Ensuite, plus ou moins éloignés d’Éphèse mais toujours en Égée du Sud, vous pouvez aller visiter les sites antiques de Priène, Milet, Aphrodisias, et Didymes.

Antalya: Célèbre pour être une station balnéaire en plein essor, Antalya se démarque surtout par la richesse de son patrimoine au sein de ses murs mais aussi dans ses environs. Au delà de ses atouts (plages, climat, cadre), la ville turque permet d’y séjourner pour rayonner aux alentours. Ne manquez donc pas le théâtre d’Aspendos, à l’Est d’Antalya, qui est le mieux conservé d’Asie Mineure, le site archéologique de Termessos, au Nord-Ouest, construit à flanc de montagne, et dont la nécropole est agréable à découvrir pas à pas, et la cité Antique de Pergé, au Nord-Est, qui possède des colonnes, un stade, et des thermes bien conservés.

D’autres sites archéologiques, mais aussi naturels regorgent dans la région. Vous prendrez pour exemples les ruines de Sillyum, le site de Myra et son église Saint-Nicolas (à Demre), les sarcophages et le théâtre de Cyaneae (à Kalkan), les chutes de Duden, la rivière Koprulu, et l’île de Kekova, comme expliqué plus haut pour Simena.

Phaselis: Deux ports antiques sont reliés par une allée sous les pins. Sur place, vous découvrirez également un théâtre grec. Phaselis se situe au Sud de Kemer et à moins d’une heure de route d’Antalya.

Nemrut Dagi: Dans le Sud-Est du pays, au sommet de la montagne du même nom sont posées des statues en ruine, représentants notamment les têtes de 5 divinités. C’est ici que le roi Antiochos Ier s’est fait inhumer. Il est conseillé de s’y rendre tôt le matin pour profiter du calme et de la vue avec le lever du soleil.

Catalhoyuk: Au bord de la Carsamba, le site de Catalhoyuk témoigne de l’activité qu’il y avait entre le 7ème et le 5ème millénaire avant J-C. Beaucoup de fouilles ont récemment eu lieu, ce qui permet d’alimenter les musées. Non loin, la ville de Konya vaut le détour pour son nombre important de bâtiments religieux.